Focus confinement : est-ce le bon moment pour vendre ou acheter à Strasbourg ?

À Strasbourg, les biens disponibles se sont considérablement réduis à la suite du premier confinement. L’engouement pour les maisons a permis à certains quartiers périphériques de voir leur côte de popularité augmenter et les appartements offrant un espace de télétravail (et un petit extérieur 😉) de partir à la vitesse de l’éclair. 

La hausse des prix s’est confirmée pour atteindre en moyenne 4% depuis le début de l’année, mais certains quartiers plus calmes et verdoyants comme la Robertsau ou le Neudorf ont vu leur tarifs grimper de près de 10% pour certains biens avec jardin ou belle terrasse.

La question qui se pose pour ce second confinement ( mise à part sa durée ) est concrètement de savoir si le marché va se maintenir, baisser ou encore augmenter ?

Un marché actif mais…

La première indication à analyser est l’indicateur de tension immobilière (ITI). Un ITI supérieur à 5% signifie que le marché est dynamique : il y a plus d’acheteurs que de biens à vendre. Celui de Strasbourg en novembre 2020 est de … 22% contre 7% à Paris, Nantes, Nice et Marseille ou bien 3% à Bordeaux.

Depuis des années le marché dans l’ancien à Strasbourg fonctionne à flux tendu, je ne vous apprends rien (Un article arrive bientôt pour en comprendre la raison). Plus de demande que d’offre = hausse des prix, tout ce qui est rare est cher, regardez le prix des masques entre avril et octobre 2020 passant de 25 à 5 € les 50.

Le second indicateur est le marché des crédits immobiliers. Compte tenu que 80% des acquéreurs ont recours à un financement, si le taux évolue trop rapidement, la capacité d’acquisition diminue et par conséquent le marché baisse. 

Du côté des banques les taux semble se stabiliser (1, 23 % en moyenne sur le 3ᵉ trimestre 2020, contre 1,24% au 2ᵉ trimestre 1,22% en septembre contre 1,23% en août), mais les conditions d’octroi des prêts se durcissent, -11,1% de prêts accordés par les banques sur les neufs mois de 2020.

Même si l’objectif du gouvernement est de préserver notre économie avec un confinement moins strict qu’au printemps, la situation économique du pays est incertaine et une nouvelle hausse du chômage semble inévitable, en dépit des mesures prises, le coût du risque a été augmenté par les banques pour les emprunteurs ne présentant pas des profils+++. Le resserrement des conditions d’octroi de crédits vers les meilleurs profils risque donc d’être exacerbé, impactant directement la demande. 

Compte tenu de ces éléments et à l’inverse de l’effervescence immobilière des mois de mai et juin, la sortie de ce nouveau confinement ne devrait pas connaître de rebond spectaculaire tant sur les volumes que sur les prix.

Le marché Strasbourgeois devrait, d’après ces premiers éléments, se stabiliser.

Vous souhaitez vendre

Les ventes immobilières sont ralenties en raison du nouveau confinement ( pas de visites physiques possibles ) mais contrairement au premier confinement, le marché n’est pas à l’arrêt et vous pouvez poursuivre votre projet de vente en vous adaptant toutefois aux nouvelles règles.

Ce nouveau confinement permet à l’activité de se maintenir et aux transactions immobilières de se conclure,  Les études des notaires restent ouvertes et les agences sont en activité pour estimer et mettre en vente votre bien. Les visites sont interdites mais les autres étapes de vente sont autorisées.

« Les professionnels de l’immobilier ont la possibilité durant la période de se déplacer dans le bien à vendre pour réaliser un mesurage, prendre des photos ou des vidéos et ainsi pouvoir réaliser une estimation du bien. Par la suite, la signature d’un mandat (pour ceux qui le souhaitent) peut se réaliser à distance via la signature électronique, La mise en vente est donc possible.

Profitez en pour valoriser votre bien (quelques menus travaux de rafraichissement s’il en a besoin), le faire estimer ou faire un point sur sa commercialisation s’il est déjà en vente, mais pensez juste que les acheteurs sont actifs et que votre logement s’il est bien présenté et au prix du marché se vendra sans peine à la sortie du confinement, ne perdez pas de temps c’est donc le bon moment pour le commercialiser.  

Vous souhaitez acheter

La ministre déléguée au Logement a très clairement fermé la porte à toutes visites de particuliers dans un bien qu’ils souhaitent acheter, mais les visites virtuelles, les photos, les plans ou les vidéos proposés par votre agent immobilier peuvent vous permettre de vous faire une idée des biens en vente.

On n’achète pas un bien en « Click and collect » c’est évident, mais c’est le moment pour vous de poursuivre votre recherche, vous aurez plus de temps pour le faire et pour affiner vos critères. Votre agent immobilier est également plus disponible pour étudier avec vous cette dernière et vous orienter sur les quartiers de Strasbourg

Les banques et les courtiers sont toujours disponibles donc n’hésitez pas  à recalculer votre enveloppe budgétaire afin de dire  » je le veux  » à votre futur logement lorsque les visites seront de nouveau possibles.

Quid des prix ? Strasbourg a connu une augmentation de 13,8% sur les deux dernières années, même si les perspectives économiques nationales  actuelles nous donne une approche incertaine, Strasbourg reste un marché très particulier, l’immobilier y est une valeur refuge et investir dans la pierre, le meilleur moyen de constituer un patrimoine. 

Ce contexte nous oriente vers un rééquilibrage des prix. C’est donc le bon moment pour votre projet immobilier. Développez-le, faites vous conseiller et orienter afin de le concrétiser à la sortie du confinement.

Par Ludovic de Strasimmo

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin